Lettre d'info #11 (Un carambar et un pistolet)

Image lettre 11

Bonjour à toutes et à tous.

Coup de gueule pour cette onzième lettre !

En marchant dans une rue très commerçante de Nancy, une rue où circule le tram (non, je n'ai pas dit le nom de la rue !), plutôt vers le bas, j'ai vu dans une vitrine des armes, des pistolets, des mitraillettes. Tout pour devenir un parfait tueur en série, guerrier des temps modernes... Sauf que ce magasin n'est pas une armurerie. Non, sur Mappy, c'est écrit « jeux et jouets »!

Mais sur la façade du magasin, rien n'est indiqué, rien n'est clair.

Je sais que je ne suis pas la « cible » commerciale de ce type d'enseigne, mais je vais tout de même jouer mon vieux con !

Très certainement que « ces armes » ne tuent pas, mais mal employée (peut-on bien employer une arme ?), elles peuvent sûrement blesser ou mutiler. Personne ne s'offusque qu'elles soient exposées dans une vitrine comme des chaussures ou des fleurs.

Que certains passionnés aiment jouer à la guéguerre dans des bouts de forêt où ils se canardent des cartouches d'encre, je n'ai rien à dire. Chacun est libre. Ce qui me choque, m'indigne, c'est la banalisation de l'objet.

L'esprit et le corps se souviendront : l'arme s'expose et se vend comme tous les autres « objets » d'aujourd'hui.

Vous allez me dire qu'il faut relativiser, expliquer aux enfants, qu'ils sont capables de comprendre. Sûrement que les mieux entourés auront cette chance. Et les autres ?

L'écrasante majorité ?

Comment se construit un cerveau d'enfant ?

Avec ce qu'il voit, reçoit, entend de manière consciente et encore plus de manière inconsciente.

Au prochain fait divers sordide où un adolescent ou un enfant tuera un ou plusieurs congénères, il ne faudra pas hurler avec les loups ou pire encore remettre sur le devant de la scène ce ridicule et soi-disant gêne de la délinquance !

Nous sommes seuls responsables !

Bienheureusement, nous avons la capacité de faire notre part, aussi petite, soit-elle.

Alors partager, parlez-en, indignez-vous, ouvrez les yeux et continuez de vous porter mieux.