lettre d'info n°7 (Réalité, vision et vérité)

Je sais que le temps n'est pas très propice en ce moment pour regarder les étoiles, mais vous l'avez tous déjà fait au moins une fois. Cela va suffire pour étayer mon propos…

Dans cette lettre, je voudrais vous parler de réalité, de vision de la réalité, de vérité de la réalité. Rien que cela ! Bon d'accord, on remet une bûche dans le feu, un coup d'œil dehors, sans commentaire, un bon verre ou une tisane. Je peux y aller ?

Imaginons que l'histoire se passe par une belle nuit de juin. Vous êtes dans la nature, loin des villes et des lumières nocturnes. Pour la première fois, vous regardez le ciel et vous vous apercevez que des points de taille différente brillent avec plus au moins d'intensité, bref vous regardez les étoiles. Voilà la réalité. Vous trouvez cela juste beau, intense, profond. Vous vous dites que nous sommes petits, que…

Pas très loin de vous, d'autres personnes ont eu la même idée et vous ne pouvez vous empêcher d'entendre leurs paroles. Ils parlent de constellations, de grande ourse, de plus petite, de berger et de dizaines d'autres noms encore. Et à voir leurs gestes « leur" ciel devient une carte.

Pourtant vous partager la même réalité puisque vous regardez le même ciel, mais qu'en est-il de la vision de cette réalité ? Pour vous, le ciel est juste rempli d'étoiles, c'est magique, il n'y a d'autres significations. Pour les voisins, ils y reconnaissent les figures et les assemblages d'étoiles qui constituent tous les noms qu'ils énumèrent. Ils voient, cherchent et trouvent ce qu’ils cherchent dans « leur » ciel.

Même réalité, mais deux visions différentes et sans doute qu’il y en a des centaines d'autres.

Interrogeons-nous sur la vérité de cette réalité. Qui voit juste ? Est-ce que le ciel du poète est plus vrai que celui du technicien ? Et du coup, la vérité existe-t-elle ?

Bon quittons le ciel et les étoiles. Toutes ces réflexions sont venues d’une phrase que presque tous mes patients me disent lors de leur thérapie : « Jusqu'à présent, je ne voyais pas les choses comme ça ».

 Je reçois ces mots comme le plus beau des compliments parce que je pense que c'est exactement à cet endroit précis, je veux bien sûr parler de la vision de la réalité, que se trouvent les clés.

 Accompagner les patients à regarder la réalité d'un autre point de vue, provoque souvent de très bons résultats et déclenche des processus de changement que chacun pourra gérer à sa guise et à la vitesse qui lui est propre.

Il n'y aura pas de vérité. Parce que la vérité unique n'existe pas à mon sens. Il n’y aura que des hommes et des femmes qui sont sur leur chemin et qui en prennent conscience.

L’accompagnement thérapeutique que je vous propose va vraiment dans cette direction : découvrir votre vérité propre et unique. Pourquoi ce mal de dos sans cause technique ? Pourquoi cette peur du noir irrationnelle ? Pourquoi ces noeuds dans le ventre ? Cette boule à la gorge ?…

Au plaisir de faire ce chemin avec vous.