Notebook 1194456 1920

Découvrir le concept de "commencement" dans sa recherche de mieux-être

Découvrir le concept de "commencement" dans sa recherche de mieux-être

 

« Le commencement est beaucoup plus que la moitié de l’objectif. » 

Aristote

« L’homme le plus heureux est celui qui peut relier la fin de sa vie avec son commencement. »

Johann Wolfgang von Goethe

 

Si vous parcourez ce livre, c’est que vous avez envie de vous connaître mieux, de changer quelques fonctionnements, de déchiffrer, de trouver du sens…

Il ne vous viendrait sûrement pas à l’esprit d’empoigner cet ouvrage à la page 50 ! Et de dire au terme de sa lecture : « je ne suis pas certain de tout comprendre, mais je ne sais pas pourquoi ! »

Écarter sciemment ce qui peut aider entraîne des conséquences d’une logique implacable.

Pouvons-nous apprendre à mieux nous connaître tout en ignorant l’intérêt de regarder la naissance de notre histoire, en décidant d’occulter ce qui permet de comprendre les actes du présent ?

J’ai souvent l’impression que certains rangent cette époque dans une boîte en fer blanc ou un coffre fermé à double tour pour éviter d’y toucher, d’en parler, de s’en occuper, consciemment ou inconsciemment !

Quand nous allons au cinéma, arrivons-nous systématiquement après les dix premières minutes du film ? Non bien sûr.

Nous avons certainement conscience qu’agir ainsi compliquerait notre compréhension du film. Alors pourquoi procédons-nous de la même manière lorsqu’il s’agit de notre commencement ? Pourquoi tant de difficulté à connaître et visionner le film de l’origine de notre vie ?

L’absence de souvenirs et l’impossibilité de s’appuyer sur une mémoire mentale fiable rendent forcément l’exercice périlleux. Devoir se contenter de ce que les parents nous ont raconté n’apporte parfois qu’un contenu bien maigre ou subjectif.

Par ailleurs, le discours entendu peut se révéler partiellement ou totalement faux. Dans certaines familles, des secrets ou non-dits façonnent des comportements incompréhensibles et d’une telle fragilité que leurs divulgations pourraient changer plus ou moins radicalement la vie des concernés.

Des discussions plus tardives avec d’autres acteurs, d’autres témoins de la vie familiale de ces périodes peuvent éclairer de grandes zones d’ombre. Malheureusement, il se peut que les protagonistes aient disparu quand nous déciderons de commencer notre travail. Ce qui n’exclura pas de trouver des réponses, parfois là où nous nous y attendions le moins.

Je crois qu’il est indispensable de s’interroger sur cette période, de regarder les dix premières minutes de notre film ou lire les cinquante premières pages de notre roman.

Entreprenez cette démarche dès que vous serez prêt.

 

Soyez les bienvenus au cabinet pour travailler sur Votre Commencement

Pour ne rien manquer des promotions, informations, formations...

Inscription à la lettre d'information

Arbre de vie