Le Thérapeute

Je suis thérapeute du mieux être, formé entre autres aux pratiques de la Kinésiologie (santé par le toucher, brain gym, gestion des stress,...) et de la Naturopathie (hydrologie et phytothérapie principalement).

J'ai suivi ma formation à l'ITEP à Paris, école de la fédération française de kinésiologie et au Collège de Naturopathie du Nord-Est  à Charleville-Mezieres. J'ai également reçu une initiation Reiki I, avec Anne-Cécile Schrepfer à Nancy. Je suis formé à la nouvelle numérologie vibratoire.

 

Mon parcours de vie m'a conduit par des chemins de traverse à devenir (enfin) ce pour quoi je suis ici. De l'accompagnement en montagne à la création de lieu de vie sain et écologique, de la comédie des sentiments humains (mise en scène de théâtre) à finalement l'accompagnement des patients vers ce qu'ils ont de meilleur...

 

Je sais lire dans la vie des gens qui viennent me voir et je les aide à y voir plus clair. Je ne suis pas voyant. Je ne prédis rien. Je ne donne pas de réponses. Je vous accompagne pour que vous trouviez où vous les avez rangées.

J’ai juste ce regard extérieur qui manque souvent pour se regarder soi. Prendre de la hauteur… Je sais que les réponses se trouvent au coeur de chacun, au coeur du soi de chacun. Tout comme pour les rêves, il n’y a pas de réponses prédéterminées, ni guide préfabriqué pour comprendre le sens de sa vie.

De l'attention, de l'intuition, de l'écoute me permettent de planter un regard neutre sur mon patient et d'ouvrir le livre de sa vie. Et que savons-nous en général de ce livre ? Ce que nous aurons vu de la couverture, parfois de l’introduction et pour les plus courageux des premières lignes du chapitre un. Les trois frères de notre mémoire sont rarement en harmonie. Et qui sont ces trois frères êtes-vous en train de vous demander ? Par ordre d’utilisation, voici le tiercé : cerveau-coeur-intestins, mais si vous voulez exploiter au mieux vos ressources et la capacité de ces trois organes, il vaut mieux en inverser l’ordre !

La mémoire du coeur et du ventre parlent davantage que celle du cerveau. Encore faut-il (ré)apprendre à les écouter.

J’ai la capacité de vous accompagner dans cette démarche. Je le fais chaque jour à mon cabinet.

Je suis convaincu qu’il faut infiniment plus de courage, pour se poser les bonnes questions, que pour en trouver les réponses.

Le guide montre un chemin, alors que l’accompagnateur se tient à vos côtés, et fait route avec vous sur le vôtre.